what’s the fuck ???!!!!

cellule_sanguinewhat’s the fuck

Je suis désolée pour ce titre aussi vulgaire mais purée de pois, c’est quoi ce bordel ?

Alors voilà, faut que je vous raconte ce qui m’est arrivé hier après-midi. Prise d’une furieuse envie de sorbet à la prune, je m’en suis allée cueillir des prunes (logique) dans le jardin d’un copain (qu’il partage avec d’autres mais c’est bon, j’ai le droit d’en prendre vu que l’été y’a personne qui s’occupe du jardin et que bon, ils ont plein de pruniers avec des prunes qui pourrissent sur l’arbre, ouais).

Bon jusqu’ici, tout va bien… Sauf que, sur qui je tombe ? Non pas sur le beau brun que j’ai rencontré l’an dernier sous un de ces pruniers mais sur un autre beau brun, sous le même prunier… et en plus, il était à poil (vu qu’il est naturiste) et pis, vous savez quoi, il bosse pour Médecins Sans Frontière (les aficionados de ce blog doivent se souvenir vaguement d’un article à propos d’un rêve que j’ai fait et raconté où j’ai une relation sexuelle avec un Médecin sans frontière – oui, je sais…).

Et évidemment, il était venu en vélo…

Alors moi je dis : what’s the fuck ???????

je ne sais pas pour vous…

… mais moi, il me fait carrément de l’effet !!

Qui ?

Cela fait quelques temps que je mate une série américaine que d’aucun(e)s d’entre vous connaissent sûrement : Suits. Jusqu’à maintenant, je trouvais les deux acteurs plutôt mignons mais sans plus jusqu’à ce que je tombe sur des photos de Gabriel Macht, prises en dehors de son personnage tout propret d’avocat qu’a les dents longues. Purée de pois d’une jambe en bois !!! Ça m’en a coupé la chique (c’est pourquoi ce billet est muet – et toc !!)

Ayé, j’ai trouvé l’homme de ma vie (zou, tu peux aller te rhabiller fissa – non, je rigole, reste tout nu plutôt (^_^)).

Il s’appelle Gabriel ; je l’aime. C’est un ange (marie enamourée, âge mental : 12 ans et demi)… Et on a quasiment le même âge (pour une fois que ce n’est pas un petit jeune).

Pour celles et ceux qui aiment les beaux mâles, voici quelques photos :

Et enfin, ma photo préférée :

 

la source

la_source

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins ce soir : je suis retournée à la source… La source ? Le loup quoi, je suis retournée voir le loup – z’allez pas faire les vierges effarouchées quand même (d’ailleurs, je me faisais la réflexion il y a quelques temps que, dans les contes, mes personnages préférés – ceux qui me faisaient frisonner de plaisir – c’était les loups, les ogres, les dragons et toute la ribambelle des méchants ; j’ai toujours trouvé les princes charmants très niais). Cette parenthèse est finalement un peu longue et mériterait d’être développée chez un psy mais là, je n’ai pas le temps.

Quoi, vous n’avez pas compris ? Ben, j’ai rempilé avec zou. Il se trouve que je suis plus heureuse avec que sans alors même si blablablabla et d’autres trucs, il faut que je me fasse une raison : on ne se refait pas. Je suis seulement moi et je suis faible – enfin, ma chair est faible.

Celles et ceux qui suivent savent que j’ai traversé un long long très long désert sexuel et en attendant de trouver mieux (pas sexuellement mais affectivement parlant), il se trouve que zou me convient parfaitement.

Je dirais même qu’on se complète bien de ce point de vue là. Evidemment, vous n’aurez aucun détail croustillant puisque ça ne concerne pas que moi mais disons qu’on s’éclate pas mal tous les deux. Et partant du principe qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien, et bien moi je dis, pourquoi pas, non ??!!

 

c’est comment qu’on compte

comment_qu_on_compte

Bon aujourd’hui je me pose une question de la plus haute importance – comme à mon habitude…

C’est comment qu’on compte pour trouver la date anniversaire d’une histoire ? La rencontre, le premier baiser, les premières galipettes, une date au hasard ??

Je sais que j’ai dit que zou et moi n’étions pas ensemble. Ouais ben n’empêche que bizarrement, on arrive toujours à grappiller du temps à droite et à gauche pour se voir – même pas longtemps – et que du coup, on se voit plusieurs fois par semaine (et on s’appelle quasiment tous les jours). Donc on n’est pas ensemble, mais bon mon cul c’est du poulet ou bien ?

Donc, c’est comment qu’on compte? Enfin, c’est comment que vous vous comptez ?

aujourd’hui

aujourd_hui

Aujourd’hui :

– j’ai acheté un casque

– mon proprio est venu poser le nouveau portail – à l’arrache, donc pas très bien et en plus, il m’a embarqué ma clé à mollette toute neuve

– j’ai appris qu’on ne serait pas deux à revenir de Concarneau à vélo mais trois jusqu’à Nantes, puisque mon béguin se joint à nous

– j’ai beaucoup pensé à un autre garçon dont je n’ai pas vraiment parlé ici mais qui me fait des zgouigouis à l’intérieur – encore un – appelons-le M.

– j’ai échangé quelques mails avec encore un autre gars avec qui, je vais sûrement faire un peu de musique, comme ça, sans objectif…

– j’ai bu une bière, j’ai mangé des haricots du jardin

– j’ai lu, j’ai chanté, j’ai écouté de la musique

Bref, je n’ai pas perdu ma journée…

 

des nouvelles des beaux garçons

nouvelles_beaux_garçons

Ce soir, c’est la fête de la musique, j’aurais pu donc tout aussi bien vous balancer une chanson. Et bien non !

Ce soir, c’est fête. J’ai des nouvelles d’un des gars du diner des beaux garçons, des nouvelles de celui que je trouvais le plus beau de tous. Et ben, vous savez quoi, je connais son statut marital ! Et il est…

… un peu de suspens

… encore un peu

marié avec deux enfants en bas âge, bien sûr !!!

On ne change pas une équipe qui gagne et putain purée de pois, à croire que j’ai un radar. Mesdames Messieurs, vous cherchez un homme marié ?

Engagez la marie, à tous les coups elle gagne.

Bref à part ça, mon béguin est passé cet après-midi. Il vient de partir : je ne vous raconte même pas la tension sexuelle qu’il y avait dans la cuisine.

Je crois que je vais attendre un peu avant de me faire à manger…

chuis gonflée

chuis_gonflée

En ce moment, je me sens un peu comme un fugu. Si tu rajoutes des cheveux longs et un vélo : c’est tout moi. Mais qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce qui me gonfle au juste ?

Ben c’est mon syndrome pré-menstruel qui reprend du service, tiens !! Va falloir que je ressorte le gattilier du placard.

Il m’avait laissée tranquille depuis quelques mois et le v’la revenu. Grr… juste au moment où je rencontre plein de beaux mecs. Quoi qu’en fait, il paraît que les gars, ils z’aiment bien les filles charnues.

Allez les beaux mecs, y’a d’la fesse, y’a d’la cuisse. Vous pressez pas, y’en aura pour tout le monde.

un océan

un_ocean

Alors voilà, mes deux québécois sont partis. J’avoue que j’aurais bien aimé que le garçon reste (ils n’étaient pas en couple, juste deux voyageurs, même pas amis). On avait manifestement un tas de choses en commun. D’ailleurs on a pas mal parlé, tous les deux.

Ils sont partis en direction de St Jean Pied de Port, histoire de faire le chemin jusqu’à Compostelle à pied, et puis après… Et puis après, ils verront bien : le Portugal, l’Afrique… et peut-être re-la France et peut-être re-Bordeaux pour lui. Il m’a dit qu’il avait beaucoup aimé mais bon, il y a tellement d’endroits chouettes dans le monde qu’il aura sûrement envie de continuer sa route plutôt que de revenir sur ses pas… Enfin, moi c’est ce que je ferais.

C’est bizarre de laisser partir quelqu’un dont on sait qu’on aurait pu devenir des amis (si ce n’est plus) en étant sûr qu’on ne le reverra jamais.

Québec, c’est loin. Y’a quand même un océan entre nous… et mon vélo ne sait pas nager !

 

wouah, ça commence bien

wouah_ça_commence_bien

 

Bon les amis, je rentre à l’instant d’un dîner organisé par mon pote qu’est beau comme un Dieu (même que toutes mes copines le trouvent beau comme un Dieu) mais qu’est marié.

Ce pote là donc, a envie de créer un atelier de trucs, de choses et de machins à Bordeaux et m’a naturellement conviée à cette réunion-bouffe parce que bon ben quand même, je ne vais pas passer mon congé sabbatique à dormir en plein soleil.

On était 6. J’étais la seule fille. Et ben les cocottes, mon pote qu’est beau comme un Dieu était sans doute le gars le moins beau de la table. Je viens de passer 4 heures avec des gars hallucinants de beauté, gentils, intéressants et tout (et même pas homosexuels) et je vais être amenée à les revoir très très très souvent vu qu’on va créer un truc ensemble.

A la terrasse où on était installés, je sentais les regards des filles autour qu’étaient hypnotisées par not’ table.

Alors woui, si ça commence comme ça le congé sabbatique, y’a pas de doute, j’ai bien fait.

PS : au fait, c’était le premier post du marathon des 6 mois.

29 ans

29 ans

29 ans… ouais, 29 ans !

On s’en fout, non ?

Le problème c’est qu’il y a autre chose…

Ben oui, faut pas rêver, y’a forcément autre chose !

Il a une copine… depuis dimanche dernier…

Je suis maudite des dieux jusqu’à la dernière génération (que je ne ferai pas) ou bien ??

PS : la photo c’est parce que quelqu’un lui a trouvé un p’tit côté Dewaere…