le signe qui ne trompe pas, la preuve que je pète les plombs

empilement de plats en inox à laver
Photo by Scott Umstattd on Unsplash

L’autre jour (il y a déjà un bail), j’étais tombée sur un article d’une fille qui expliquait comment faire du cake vaisselle. Oui, vous avez bien lu. En fait, c’est un truc solide auquel on frotte son éponge et qui sert de liquide (oups) de solide vaisselle.

Bon, j’ai acheté un des ingrédients que je n’avais pas. Je l’ai reçu il y a quelques jours. Cet après-midi, je me suis attelée à la tâche et j’en ai fait en suivant cette recette (moi je n’en ai fait qu’un tout petit pot et grand bien m’en a pris vu ce que vous allez lire juste après).

Et depuis, c’est l’horreur !!!!!! Je n’arrête pas de faire la vaisselle.

Là, juste pas plus tard qu’il y a 10 minutes, j’étais en train de faire la vaisselle du dîner alors que je viens juste de finir de manger !!!!!!?????

Moi !

Alors qu’un des préceptes de ma religion personnelle et intime c’est de NE JAMAIS FAIRE LA VAISSELLE APRES MANGER (je la fais plus tard, le lendemain…).

Je pète complètement les plombs. Si ça continue comme ça, je vais me mettre à manger des sandwichs seulement parce que j’aurais acheté de la cire et fait des bee wraps (vous rigolez mais ça me pend au nez).

Cyrille Berger

Série "Double Emploi" de Cyrille Berger.
Crédit image : Cyrille Berger

Avec Cyrille Berger, j’inaugure une série d’articles sur des copines et des copains qui font des trucs chouettes. J’espère en faire plusieurs sous des formats différents. Dites-moi si ça vous plaît !


Cyrille est un touche-à-tout qui, comme son nom l’indique, touche à tout. Il est illustrateur, graphiste, créateur de jeux loufoques et intelligents et aussi DJ (sous le pseudo de DJ Salade). Il est sans doute tout un tas d’autres choses mais je le connais essentiellement pour ça et parce que c’est un copain.

Il habite avec sa compagne (une auteure illustratrice de talent que je vous présenterai dans un autre billet) et leurs enfants dans le même petit coin de la terre que moi.

En plus d’être drôle et talentueux, il est aussi très généreux. Par exemple, il est toujours volontaire pour animer les Disco Soupes neversoises.

C’est aussi lui qui a créé les visuels de la dernière Vélorution Universelle (celle qui s’est déroulée à Nevers) entre autres choses puisque sa collaboration à cet événement planétaire ne s’est pas arrêté à ça.


Pendant que j’y pense, la prochaine VU se déroulera du 11 au 14 juillet inclus à Tours !!!!


Cyrille crée des jeux

Il en a créé plusieurs et parmi eux, “La Joute” (auto-édité) que vous pouvez vous procurer via son site. On y joue à deux (ou à 4), avec ou sans dé. Et pour que ce soit encore plus fun, il est possible de faire imprimer ses pions en 3D (j’ai choisi vert et orange).

Le plateau de la joute, un des jeux créés par Cyrille Berger.
Le plateau de La Joute avec des pions imprimés en 3D.

Les fichiers à télécharger pour l’impression 3D

La page facebook du jeu

Pour acheter La Joute et d’autres choses de cet auteur.

Cyrille est graphiste et illustrateur

Voici son portfolio.

Moi, j’aime beaucoup la série “Double emploi” mais il y a tellement de trucs que ce serait dommage que vous n’y alliez pas !

Une image de la série "Double emploi"
Crédit image : Cyrille Berger

Cyrille fait le DJ, aussi

régime sec

Photo by rawpixel on Unsplash

Non, je n’ai pas l’intention de maigrir. J’ai repris quelques kilos depuis que je sortie de l’hôpital (que du gras) mais je n’ai toujours pas l’intention de faire un quelconque régime. Je m’aime plus enrobée même si je préférerais quand même que ce soit du muscle plutôt que du gras. Mais chaque chose en son temps : j’ai repris le vélo il y a un mois et j’ai repris la natation jeudi dernier. Maintenant, il me faut juste un peu de temps…

Je vous ai parlé du livre que je suis normalement en train de finir ? Oui, c’est sûr que j’en ai déjà parlé. J’ai dû repousser deux fois la date de remise du manuscrit à cause de ce que vous savez. J’ai envoyé mes 6 premiers chapitres à mon éditrice et badaboum, j’en suis déjà à plus de 600 000 signes pour 6 chapitres alors que je ne dois pas dépasser les 240 000 signes pour le livre entier (il y a 9 chapitres). Craignos !!!

Je suis donc rentrée dans une double phase de travail :

  • fin de l’écriture des chapitres 7 à 9 en essayant de ne pas trop me limiter
  • re-travail du plan et résumé de tous les chapitres précédents – il faut qu’ils perdent 75% de leur masse !!!

C’est difficile, flippant mais en même temps totalement enthousiasmant parce que je me dis que je suis en train d’apprendre un nouveau métier. Parce que oui, c’est ça le métier que je veux faire maintenant (en fait, c’est un des métiers que je voulais déjà faire lorsque j’étais toute petite). Je ne sais pas combien de temps ça me prendra mais je suis toute pleine d’envie et de hâte. Bien entendu, je n’envisage pas d’en faire mon unique source de revenus (d’ailleurs, ce n’est le cas d’aucune de mes autres activités professionnelles) mais plutôt d’acquérir des compétences professionnelles supplémentaires.

Je suis inscrite à une formation pour apprendre le fonctionnement d’un logiciel d’écriture. Et je vais sûrement m’inscrire à deux modules d’un DU qui porte sur l’écriture.

Je sors du bois et j’ose (enfin) dire que je veux (encore) transformer ma vie. D’ici quelques semaines, je vais avancer d’un pas supplémentaire hors de la forêt mais chut, vous apprendrez ça bien assez tôt.

j’y vais mais j’ai peur

521555841Alors voilà, je suis lancée dans la voie du travail en libéral depuis bientôt 10 mois. Tout ne se passe pas comme prévu (mais il faut dire que je n’avais pas prévu grand chose, de toutes façons). Mon CA frise encore le ridicule et heureusement que j’avais de l’argent de côté. Les dépenses sont pour l’instant largement supérieures aux gains mais bon, le moral est bon !

Alors je me lance comme une grande et j’organise mes deux premières formations “à moi rien qu’à moi” en mai :

  • à Nevers, des ateliers de 2h pour les lycéen.nes et les étudiant.es qui passent un examen en fin d’année : MéMO (pour Mémorisation, Méthode de travail et Organisation) où je vais parler de comment on apprend des trucs et de ce qu’il faut faire et éviter si on veut que ça soit efficace et pas trop chronophage.
  • à Paris, un atelier de 6h (le 28 mai) qui portera sur l’organisation personnelle et familiale – comment programmer des trucs et ne pas les oublier, comment mettre du futur dont on rêve dans le présent qu’on vit etc.

Si vous êtes intéressés par l’un ou l’autre de ces ateliers (celui de Paris aura sans doute plus de succès dans la blogosphère – que l’autre) ou si vous avez juste envie d’en savoir plus, vous pouvez recevoir les informations (dates, programme, prix…)  en laissant votre e-mail ici. [edit : le lien ne fonctionne pas, il faut que je comprenne pourquoi… En attendant, vous pouvez toujours m’envoyer un e-mail mariedeuxpointzero[AT]yahoo.fr]

Voilà, vous savez tout ou presque !

J’y vais mais j’ai peur

 

oulala

tatouage velo

ceci est une photo de mon aisselle droite – même si on dirait qu’il s’agit de l’aisselle gauche…

Oulala mes pauv’z’ami.es

Comment dire ça ?

Je n’y arrive plus… à écrire ici ou ailleurs d’ailleurs. Est-ce parce que ma tête est pleine de projets, de vide, de brume ? Je ne sais pas trop.

Et pourtant j’ai essayé !

J’ai essayé de m’y remettre grâce au jeu des 366 alphabétiques mais rien de rien, je suis sèche comme une peau de banane oubliée en plein soleil après un méchoui (!!).

Et pourtant j’en ai des trucs à raconter !

Plein, des tas ! Des trucs chouettes en plus.

A commencer par mon n’amoureux qui m’a offert le plus beau des cadeaux d’anniversaire. C’est fastoche à deviner mais je vais vous le dire quand même : le vélo de mes rêves pour voyager… en pièces détachées. Et oui ! Ce qui fait que je vais pouvoir le monter moi-même et donc, développer ma vélonomie, comme on dit. Premier voyage prévu pour la deuxième quinzaine de juin jusqu’au plateau de Millevaches (on a du repousser le départ à cause d’un machin pas chouette – pas ce qui suit, autre chose).

Et puis aussi, je me lance dans le grand bain : je suis en train de créer mon activité en freelance. Normalement, tout devrait être opérationnel d’ici le 15 juin dernier délai. J’ai fait en sorte de concevoir le truc avec tout ce que j’aime et que je sais bien faire : ça parle – entre autres – d’organisation, d’argent, de formation, de motivation et aussi de psychologie cognitive (^_^).

ASSEZ DICK (fastoche, j’ai même honte d’avoir osé) !!

Je ne sais pas si ça va marcher (c’est-à-dire si je vais pouvoir dégager des revenus suffisants pour vivre) mais j’ai beaucoup d’espoir. Et puis du coup, je ne vais plus percevoir d’ASSEDIC : plus de comptes à rendre (yes) mais aussi l’obligation de m’enlever les doigts du popotin (yes… oulala, j’ai peur).

Plus d’ASSEDIC, ce n’est pas tout à fait vrai. En fait, quand vous avez encore des droits, deux options se présentent. Soit vous démarrez votre boite et vous demandez le maintien partiel de vos droits mais quand y’en a plus, ben y’en a plus. Soit vous décidez de couper en deux ce qu’il vous reste à percevoir. Dans ce cas, le Pôle Emploi vous verse la moitié de la moitié (le quart donc) dès la création de votre boite et l’autre quart, 6 mois après. Et si votre boite coule dans les 3 ans après la création, vous avez encore votre moitié de droits – ce qui vous évite normalement de vous retrouver sans aucun revenu. J’ai choisi l’option numéro 2. Le Pôle Emploi va donc me verser 2500 euros X 2 (la moitié de mes droits restants). Évidemment 2500 euros pour 6 mois, ça fait peu pour vivre mais je crois en ma bonne étoile (il vaut mieux) et en ma capacité à trouver des clients.

Dites-moi merde (ou crotte de bique).

 

 

vide

coquille videJe me sens vide les ami.es.

Impossible de bouger mes grosses fesses aujourd’hui (ce qui est une vue de l’esprit issue de mon ancien moi vu qu’actuellement, je fais un petit 36 et qu’objectivement, non, je n’ai pas un gros cul). Je me sens vide, vide, vide.

Je n’ai envie de rien. Pour tout vous dire, je ne suis même pas allée nager comme je le fais d’habitude le lundi matin (et le jeudi aussi). Et pourtant, j’aime ça nager quand il fait un temps tout pourri. Du coup, je culpabilise. Je me dis que je vais sûrement finir par m’affaler dans mon lit à mater des films toute la journée en mangeant des gâteaux. Et pff, même ça je n’en ai pas tellement envie.

Démiurge et création…

Et pis en plus faudrait que je place le mot “démiurge” dans mon post alors que je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire. Bon, je viens de regarder dans mon dico préféré et sur wikipédia. C’est plus clair mais toujours pas d’inspiration à part que l’histoire du dieu organisateur me parle puisque vous savez bien que j’adooooore tout ce qui a trait à l’organisation. Bon, il s’agirait du dieu organisateur qui crée des trucs (le monde entre autres)… C’est peut-être ça le signe que j’attends aujourd’hui pour faire pulser mon intérieur et attiser la petite flamme quasi éteinte de mon énergie : créer quelque chose ! Je vais peut-être bien faire un petit peu de couture, tiens ! Oui, j’aurais pu opter pour la création du monde mais apparemment, ils sont déjà plusieurs sur ce créneau-là et moi, la concurrence, c’est pas mon truc.

Pour bien faire, je devrais aussi faire un petit montage sonore pour cet article, si mon élocution le permet évidemment. Et pof, encore deux mots du jeu des 366 alphabétiques astucieusement placés (hi, hi, hi).

Finalement, le sentiment de vacuité intérieure est plus fort que tout. Pas la pêche pour causer dans le micro…

le PocketMod

pocketmodBon, vous allez me dire que je vais encore écrire des conneries !! Et ben, peut-être.

C’est quoi un PocketMod ? C’est une méthode de pliage de tout papier de type A4 et plus généralement de tout ce qui ressemble à un rectangle. A un moment, comme vous le verrez, faut plier le papier en quatre quarts ;-).

A quoi ça sert ? A tout, et entre autres, à ré-utiliser des feuilles écrites sur un seul côté comme un petit carnet de poche pour écrire des tas de trucs.

Comme cet article est un honteux resucé d’un vieil article du vieux blog, y’a pas de raison que je réécrive tout et donc, vous pouvez aller télécharger des modèles . Pouh, j’avais même fait une vidéo avec mes mains de l’époque (si, si). Si vous allez lire l’article en question, outre les fautes d’orthographe, vous remarquerez peut-être l’expression “disponible bientôt” qui revient plusieurs fois. C’est plutôt rigolo pour une page publiée le vendredi 27 mai 2011. C’est dire si ma tendance à ne pas tenir mes engagements ne date pas d’hier !!

Le site de référence est . Y’a une autre chouette vidéo qui permet aux plus maladroit.e.s d’entre nous de s’en sortir.

Et pof, un cadeau : un modèle que j’ai créé avec mes stagiaires lors d’une séance “gestion de l’argent et consommation” (mes stagiaires étaient jeunes pour la plupart et tous pauvres… on en reparlera bientôt – je tease à mort là).

Carnet des Dépenses

 

Avec Cristophe et sans doute beaucoup d’autres, je me lance dans le jeu des 366 Alphabétiques. Bon, vu que je me connais, je vais sûrement avoir des ratés (vous êtes donc prévenu.e.s et donc ce n’est pas la peine de me disputer quand ça arrivera !!!). Edit du 9 mars 2015 : c’est décidé, je vais le faire “à ma manière” ce défi c’est-à-dire que parfois je vais suivre la règle et parfois pas. Du coup, j’essaierai de rattraper au fur et à mesure les mots que j’ai laissé filer.

avec les mains…

Cela faisait un bail que je voulais vous en parler… J’ai des copines et des copains très créatifs.

Voici donc une petite sélection de boutiques de gens que j’aime :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ksiih-Ksiih est la marque d’une jeune femme adorable. Elle fabrique tout un tas de trucs pour la maison à base de tissu.

 

 

 

paire-de-lampe-de-chevet

Velolumière est la boutique d’un jeune homme qui aime le vélo (ah ça c’est sûr) et qui aime aussi la lumière, il fabrique aussi des tas de trucs avec du bois mais c’est une autre histoire (je vous jure, y’en a qu’on vraiment de l’or dans les mains comme on dit).

 

 

1304423071-847And the last but not least, voici la boutique Les p’tits pois de Lilie. Lilie est une fille que je connais bien vu que c’est  quand même une de mes meilleures amies around the world (je ne sais pas pourquoi j’écris en anglais – wtf ???!!!!). Dans sa boutique, vous ne verrez que quelques exemples de son immmmense talent mais je pense que si vous lui écrivez un petit mot, elle peut vous envoyer des photos.

 

 

s’entraîner…

tatouage_véloJ’espère que vous passez un bon week-end de Pâques. Moi c’est chouette.

Hier, j’ai fait un petit tour de vélo (60 km). J’en avais déjà fait un le mois dernier. Le mois prochain, je vais commencer les choses sérieuses en poussant jusqu’à Vieux Boucau – sur deux jours.

Tout ça pour préparer mon mini voyage de septembre prochain. Si tout se passe comme prévu, je pars un mois. Départ de Nantes jusqu’au lac de Constance (en Allemagne) avec une grosse pause d’une bonne semaine du côté de Nevers (parce que si j’y passe et que je ne vais pas voir les copains et la famille, je vais sans doute me faire incendier).

Bref, tout ça pour dire que ce mini voyage de 1200 km est en fait une préparation d’un voyage qui sera – j’espère – beaucoup plus long (faut pas être Mme Irma pour comprendre que c’est ça mon projet pour 2018, hi, hi, hi).

 

envie d’avoir envie…

writing cartoon-Pardon My Planet… comme dirait l’autre !

Trêve de plaisanterie, j’ai de nouveau envie d’écrire ! Pas de m’écrire, de me décrire, de parler de moi et de mon petit nombril rien qu’à moi.

J’ai envie d’écrire de la fiction ou pas, et pas forcément ici d’ailleurs.

Voilà c’est dit, ça me fait un bien fou (pas de le dire mais d’avoir envie) et ça vous fait sans doute une belle jambe.

Et si ça vous tente de faire comme moi, voici un petit site bien sympathique (il a d’autres copains sites que vous découvrirez si vous dérouler la page jusqu’en bas). J’aime beaucoup !

Vous choisissez (ou pas d’ailleurs) le sexe et l’origine ethnique de votre futur personnage, héros, héroïne, méchant ou méchante… et paf, ça vous sort son profil. Pas seulement son nom mais aussi ses peurs et ses doutes, certaines de ses caractéristiques physiques… Bref, de quoi vous amusez un moment. Surtout si vous lui associez un ou plusieurs autres personnages générés de la même façon.

Allez, je vous quitte : y’a ces deux là qui sont à deux doigts de se rencontrer !

Channary Chanthavong

She is a Cambodian female.
Personality: The Motivator.
ENFP: Extravert Intuitive Feeling Perceiving.

Outgoing, social, great people skills. Good at getting people to have fun. Physically affectionate. Attention seeking, loves crowds. Seductive, open, revealing, loving, empathetic, attachment prone.
Enthusiastic, idealistic, and creative. Able to do almost anything that interests them. Excited by new ideas, but bored with details. Open-minded and flexible, with a broad range of interests and abilities.
Needs to live life in accordance with their inner values. Disorganized. Prone to losing things. Irresponsible. Acts without thinking. Likely to have or want a tattoo. Rule breaker. Easily distracted. Comfortable in unfamiliar situations. Attracted to strange things and counterculture. Non-punctual. Likes to stand out. Prone to fantasy.
Easily talked into doing silly things. Spontaneous. Wild and crazy. Pleasure seeking, risk taking, thrill seeking, fun seeking. Adventurous. Hyperactive. Irrational. Likes to try new things, unconventional, energetic, impulsive, dangerous.

Psychological Disorder:
Paranoid.

Favored Careers:
performer, actor, entertainer, songwriter, musician, filmmaker, comedian, radio broadcaster/DJ, some job related to theater/drama, poet, music journalist, work in fashion industry, singer, movie producer, playwright, bartender, comic book author, work in television, dancer, artist, record store owner, model, freelance artist, teacher (art, drama, music), writer, painter, massage therapist, costume designer, choreographer, makeup artist.

Unlikely Careers:
data analyst, scientist, researcher, financial advisor, business analyst, government employee, office manager, mathematician, investment banker, office worker, computer tech, it professional, network engineer, strategist.

 

He is an Arabic male.
Personality: The Overseer.
ESTJ: Extravert Sensing Thinking Judging.Sociable. Group oriented. Attention seeking. Outgoing. Does not like being alone.
Practical, traditional and organized. Likely to be athletic. Likes to be in charge. Capable at organizing and running activities. A good citizen who values security and peaceful living. Loyal and hard-working. Has clear visions of the way things should be. Focused. A leader, planner and finisher. Responsible. Decisive. Punctual. Hard working. Clean.
Conventional, realistic. Norm following. Respects authority. Regards rules and regulations as important. Follows the rules. Regular. Does not like weird or strange people or things. Intolerant of differences. Strict. Disciplined.
Aggressive. Assertive. Emotionally stable. Anal, stiff. Fearless and self-confidant. Content. Happy. Proper. Formal, strict with self. Meticulous. Strong sense of purpose.Psychological Disorder:
Passive-Aggressive.Favored Careers:
executive, CEO, supervisor, business consultant, manager, strategist, financial planner, business person, office manager, public relations manager, international business specialist, business analyst, management consultant, operations manager, loan officer, lawyer, marketing, sports management, government employee, investment banker.

Unlikely Careers:
poet, artist, songwriter, musician, novelist, art therapist, theatre teacher, art curator, film editor, video game designer, photo journalist, travel writer, actor, record store owner, camera operator, art historian, music teacher.