convalescence

Reims, cathédrale Notre-Dame, portail principal

convalescence

aujourd’hui, j’ai fait l’école buissonière du yoga

c’est mal mais vous en déduisez donc que maintenant je fais du yoga

c’est chouette

par ailleurs – et cela n’a rien à voir – hier, on m’a proposé de faire partie de la liste socialiste pour les prochaines élections municipales de ma commune

évidemment j’ai dit non

de plus, depuis quelques mois j’entends et je prononce quotidiennement des mots comme jonction occipito-temporale ou test d’homogénéïté des variances

je me reconstruis, je retrouve ma vie

retour dans ma vraie vie

Tambours_du_bronx_bidonAlors les amis, y’a du lourd mais je n’ai pas le temps de développer aujourd’hui :

1. je reviens de Bourgogne, le vin y est toujours aussi bon et les garçons sont toujours aussi beaux, surtout un en fait que j’ai revu lors du mariage d’un couple d’amis de 25 ans (ouais, c’est là où je me dis que je suis vraiment une vieille personne). Je crois que je viens d’avoir mon troisième coup de foudre (les deux premiers se sont soldés par deux grandes et longues histoires d’amour difficiles). C’est un peu compliqué de vous expliquer le pourquoi du comment je suis sûre que c’est le troisième vu qu’en plus, on s’est dit 4 phrases qui se battaient en duel, mais là, je suis sûre ! Si sûre que j’ai fait un truc dont je vous parlerai plus tard si ça me prend de le raconter… Bref, je vous tiens au courant.

2. je reprends mon travail !! Je ne parle pas de celui dont on m’a virée mais de mon travail, le vrai, celui pour lequel j’ai fait 8 années d’études après le bac, celui qui m’a nourri jour et nuit et que j’ai lâchement abandonné il y a 8 ans parce que Lui ne voulait pas partir à l’étranger (y a des fois, je suis trop conne, bref). Alors, je ne m’enflamme pas parce que c’est un contrat d’un an mais purée de pois que je suis heureuse (^_^).

méchante !!

mechante

Alors oui, attention : je suis une méchante fille !!

Ma copine qu’est toujours au boulot (la pauvre) m’a dit que les autres sont très choquées que j’ai ramené chez moi tous mes supports pédagogiques (en fait, j’ai pris bien garde à laisser ceux dont elles auraient besoin).

C’est bizarre qu’elles soient choquées. Je ne comprends vraiment pas pourquoi et surtout je ne comprends pas pourquoi AUCUNE d’entre elles ne m’en a parlé alors que je partais…

Mais c’est vrai que quand on veut voir le mal chez quelqu’un, on le voit forcément. Aucune n’a imaginé que j’avais pris mes supports pédagogiques pour faire tout simplement ce que tout enseignant digne de ce nom fait pendant son congé sabbatique : le tri et la ré-actualisation de ses cours… Ben non, elles ont préféré croire… je ne sais même pas moi ce qu’elles croient.

Ah si, sûrement que je suis une méchante fille !! Bouh, je suis méchante…

Brassens – ” quand on est con ” par bisonravi1987

bon, bon, bon

bon bon bon

Bon, bon, bon… ça fait un bail que je ne vous ai pas raconté ma vie.

Alors où que j’en suis donc ?

A midi, j’ai déjeuné avec trois canards.

Cet été, c’est la vélorution universelle à Concarneau ; évidemment, j’y serai et, si tout va bien, je rentre à Bordeaux à vélo !

Demain, j’ai rendez-vous avec le grand chef d’en haut pour causer de mon congé sabbatique.

Mon nouveau groupe de stagiaire est chouette – ensemble, on travaille autour d’un projet collectif de mon invention. Ils sont contents ; moi aussi.

Je viens de finir de lire “Bonjour paresse – de l’art et de la nécessité d’en faire le moins possible en entreprise” ; je vous conseille vivement cette lecture réjouissante s’il en est !

Il fait beau, les oiseaux chantent, j’ai semé des salades hier et mes pieds de tomates font 5 cm.

C’est tout pour aujourd’hui mais c’est déjà pas mal.

 

courageuse mais pas téméraire

courageuse_pas_temeraire

 

Ayé, j’ai pris une décision mais pas encore THE BIG DECISION ! Non, je suis courageuse mais pas téméraire, donc pour l’instant c’est une moyenne décision.

J’ai fait mes comptes dans un sens puis dans l’autre et puis je les ai refaits encore un coup.

J’ai mis des trucs d’un côté de la balance, pis j’en ai mis d’autres de l’autre côté. Et pis j’ai recommencé… plusieurs fois. Bizarrement, ça penchait toujours largement du côté gauche… Et au fur et à mesure des pesées, je me sentais de plus en plus légère mais je ne parvenais toujours pas à la prendre c’te purée de pois de décision.

Je me suis dit que les dés pourraient peut-être m’aider (^_^), je me suis même demandé si les astres pouvaient pas faire quelque chose pour moi… Bon, finalement ils pouvaient pas vu qu’ils sont très occupés en ce moment avec les élections qu’approchent.

Alors j’ai décidé d’écouter ma petite voix qui se planque généralement dans le fond de moi-même et qui crie le même message depuis des mois et des mois…

Mais qu’est-ce qu’il se passe-t-il donc ?

Vous le saurez le 29 février. Ce n’est que le début… mais il faut bien commencer quelque part.

 

les estropiés

estropiés

Depuis quelques mois, on entend parler des indignés (et on en est parfois un soi-même)…

Dans ma maison en ce moment, c’est plutôt la mode des estropiés :

– Noiraude ne pose plus sa patte arrière gauche depuis une semaine (et en plus je me fais un sang d’encre vu qu’elle n’est pas rentrée depuis hier matin – chose ultra rare mais qui est déjà arrivée donc je flippe ma race mais j’essaie de me raisonner)

– Yoyo a une plaie à la queue qui pue grave ; ce doit être tout infecté mais il hurle et me griffe dès j’essaie de regarder. Va quand même falloir qu’il passe au désinfectant.

– Moi, je suis pleine de bleus et de bosses depuis hier soir en rentrant du boulot puisqu’une espèce d’idiot m’a fauchée en scooter alors qu’il doublait une file de voiture comme un dingue, par la droite ET sur la piste cyclable (oui, on a fait un constat mais je pense que finalement on va s’arranger à l’amiable puisqu’il va me rembourser les réparations ou me racheter un vélo).

– Mon vélo que j’aime n’a plus de roue avant ou si mais dans un tel état que je n’ai même pas pu rentrer avec, la preuve :

A part ça, tout va bien…

A part ça, j’ai vraiment décidé de m’acheter un casque (mais je n’ai plus de sous alors ça va attendre encore un peu).

J’en voudrais bien un comme ça :