alone encore

aloneJe ne vous cache pas qu’en dehors des moments où je vois du monde, je me sens quand même un peu seule dans ce trou perdu ! Alors pas tous les jours mais quand il pleut comme aujourd’hui, ce n’est pas la joie. Et paradoxalement, je me sens encore plus seule quand je fais des trucs : aller au ciné, voir une conférence ou aller à un concert. Ben ouais parce que même si j’ai quelques copines, elles ne sont absolument pas intéressées par les mêmes trucs que moi et du coup, je fais ça toute seule. C’est un peu frustrant de ne pas pouvoir partager, crotte de bique.

Alone, alone, alone… et saoule en plus.

Là par exemple, j’ai assisté à une conférence cet après-midi et je m’en vais voir un concert tout à l’heure.  Et ben j’ai un peu peur de me retrouver encore avec mes deux bières dans le nez  comme une idiote et pis du coup, de rentrer chez moi sans avoir causé à qui que ce soit et sans m’être vraiment amusée (mais pourquoi donc je ressens ce besoin d’être plusieurs pour m’amuser ?).

Pas assez sociable, ma fille !

Pourtant, quand on est seule, on devrait d’autant plus pouvoir parler aux gens, non ? Bizarrement, ça me le fait en voyage (ce n’est pas que j’aie (suis pas sûre là pour le subjonctif) une grande habitude de voyager mais disons qu’à chaque fois que je voyage seule, je m’arrange toujours pour tailler le bout de gras avec des gens et faire, mine de rien, de jolies rencontres) mais ça ne me le fait pas en concert. Bon OK, y’a le niveau sonore qui n’arrange rien (faut d’ailleurs que je pense à bien prendre mes bouchons d’oreille cette fois-ci) mais y’a aussi que j’ai l’impression que les gens sont venus à plusieurs et que je vais sûrement les déranger… C’est comme si j’étais un vilain petit canard perdu qu’essaie de barboter dans la grande mare au milieu de tous les grands cygnes majestueux. Ce n’est pas une catastrophe, bien sûr, mais ça me gêne vraiment de ne pas pouvoir vivre les trucs pleinement parce que je ne suis pas assez sociable.

PS : comme vous le voyez, les mots du jeu ont été rajoutés in extremis (^_^).

 

premier jour de vrai automne

premier_jour_vrai_automne

Ce titre est moche comme tout mais il décrit bien mon humeur de la journée : grise, pluvieuse et de mauvaise foi.

Quand même, je suis allée déjeuner avec des copines. C’était bien de les revoir mais bon comme il s’agit de filles qui bossent dans la même boite que moi (mais pas au même endroit), ça n’a pas loupé, on a parlé du boulot.

Ça m’a collé le moral dans les chaussettes que j’avais été obligée de mettre ce matin rapport à la pluie tenace.

Et pis zou que j’avais envie de voir (3 jours sans lui et ça y est, je suis en manque) mais pas lui, vu qu’il avait d’autres chats (d’autres chattes ?? (^_^)) à fouetter. Je sens que je suis en train de m’éprendre de lui (comme dirait Camille) et c’est plutôt mal parti parce que sûrement que lui, non. D’ailleurs, il m’a clairement dit qu’il ne pourrait jamais être amoureux d’une fille qui ne veut pas d’enfant. Je ne sais même pas vraiment pourquoi je suis triste vu que pour l’instant, ça se passe plutôt très bien entre nous. Je ne sais pas pourquoi je cherche à en avoir plus. Suis-je génétiquement programmée à tomber amoureuse du premier gars qui me fait jouir ? (ce n’est pas ça et je le sais très bien, la réponse est ailleurs comme dirait Mulder)

J’ai très envie de pleurer parce que ça fait longtemps que je ne l’ai pas fait mais en même temps, je trouve ça con comme la lune (et pis de toutes façons, ça ne sort pas).

Serait-ce mes hormones (les salopes) qui me jouent encore des tours ? Hier, j’avais rendez-vous pour une échographie – la gynéco se disait que j’avais peut-être un kyste qui expliquerait tout le chambardement mais non, mes ovaires et mon utérus sont au top. “Si vous voulez des enfants, c’est maintenant, ma p’tite dame” qu’il m’a dit, le radiologue.

C’est nul ! L’hiver ça craint. Vivement demain.

La chanson qui va bien avec l’ambiance.

 

 

la pluie

la_pluie

Ça y est, il pleut !! J’attendais la pluie avec impatience parce que ma citerne était quasiment vide. Et hop, ayé il pleut… Ça se goupille pas mal cette année, l’alternance soleil / pluie.

Avant, lorsque je n’avais pas de jardin – c’était il y a longtemps, mais aussi il n’y a pas si longtemps, lorsque j’étais obligée de me déplacer à telle heure pour aller travailler, je détestais la pluie…

Je l’accueille aujourd’hui pour ce qu’elle est : un don du ciel (^_^).

Ce soir, je vais devoir me déplacer parce que je vais manger des tapas avec une amie. Mais même s’il pleut, je m’en fous ! S’il pleut, j’attendrais quelques minutes que l’averse passe et au pire, je prendrais le tram (ce qui n’était pas possible pour aller au boulot puisque le tram ne va pas jusque là).

Je ne suis pas très inspirée en ce moment… la tête ailleurs… un béguin, des chansons et des beaux garçons l’occupent.la_pluie