10. en fait, ça ne s’est pas passé exactement comme ça

10_pas_passe_comme_ça

Salut les zamis, je suis de retour chez moi. Et oui, en fait ça ne s’est pas passé exactement comme ça.

Y’a pas eu de bibi avec mon béguin… mais finalement, je préfère.

Y’a eu beaucoup d’eau… vraiment beaucoup beaucoup au début.

Y’a eu quelques ennuis mécaniques… mais pas pour moi, étonnamment.

Y’a eu des courbatures et des séances collectives de stretching.

Y’a eu de la danse et de la bière.

Y’a eu des graines… de toutes sortes, d’ailleurs je me demande si je ne suis pas devenue grainovore.

C’était chouette même si ça n’a pas ressemblé à ce que j’avais imaginé.

Spéciale dédicace à Cristophe qu’a tenu, avec quelques autres, ce blog vivant en mon absence : “j’aimerais avoir des poules. Oh pas cinquante, non juste 2 ou 3 poules et pis un âne (un vrai), oh et pis des biquettes…

 

7. Nantes

Le cœur de Nantes battra toujours pour moi avec les coups de timbre métalliques des vieux tramways jaunes virant devant l’aubette de la place du Commerce …

Julien Gracq

Bon ben Julien, moi je ne connais pas Nantes alors je m’en vais la voir ta place du Commerce mais m’est avis que les tramways ont un peu changé. D’ailleurs, y’a toujours des tramways ??

Ce soir, on dort au chaud et au sec (chez des amis d’amis) et on va pouvoir prendre une douche (je pense que je vais l’adorer cette douche).

6. Pont d’Oust

Normalement ce soir, nous aurons passé le pont d’Oust et serons quelque part entre Peillac et Nantes.

Nous sommes mardi et je ne sais pas quoi dire. J’ai sûrement mal aux jambes et s ‘il pleut, j’en ai sûrement plein le cul dos.

Bref, demain c’est l’étape où mon béguin nous quitte. Et dire que si ça se trouve, au moment où vous lisez ces lignes, on est en train de se bécoter… ou pas. Et pis si ça se trouve, je n’en ai plus rien à foutre de mon béguin et pis si ça trouve, j’en ai trouvé un autre.

Vous vous souvenez avant de partir, je vous ai parlé de M. ? Et bien, dorénavant, je connais l’âge de M. et c’est pas fait pour me rassurer vu qu’il est grave plus jeune que moi. Et ça, je suis sûre que ça fait bien rire Cristophe.

3. Concarneau – le 14 juillet

Ben oui, toujours à Concarneau, et si tout va bien dans le meilleur des mondes, j’ai :

1. embrassé mon béguin hier soir

2. passé la nuit avec lui

3. rompu ce matin (parce que trop de bonheur nuit)

En fait non, c’est après avoir regardé le feu d’artifice ce soir main dans la main qu’il m’enlacera pour une valse et que finalement, il m’embrassera sauvagement… parce que hein, il ne pourra pas se retenir (^_^). Et du coup, on rompra demain matin… ou pas.

Ou alors rien de tout cela ne se passera parce qu’un chevalier blanc m’aura enlevé dans la nuit et blablabla, vous connaissez la suite aux détails près que :

1. le mariage ne passera pas par moi

2. les enfants non plus

2. Concarneau

Le début de la série est ici.

Concarneau est la deuxième étape du périple. Nous avons prévu de rester jusqu’à dimanche matin. J’imagine que nous allons commencer à croiser plein de vélorutionnaires…

C’est aujourd’hui que mon béguin nous rejoint. Ou pas, vu que nous sommes vendredi 13 mais je préfère penser que ça va me porter chance et qui sait, c’est peut-être le jour où je vais l’embrasser (ou pas).

Il paraît que Concarneau est une très jolie ville. il paraît aussi que la municipalité met des bâtons dans les roues (c’est le cas de le dire) des cyclistes. Et c’est le pourquoi du comment que la vélorution universelle (c’est comme ça que ça s’appelle) se déroule ici cette année.

Je ne chercherai pas d’endroit pour me connecter à internet mais on ne sait jamais, peut-être que je tomberais dessus par hasard. Auquel cas, je vous écrirais un petit mot en live…

 

la pluie

la_pluie

Ça y est, il pleut !! J’attendais la pluie avec impatience parce que ma citerne était quasiment vide. Et hop, ayé il pleut… Ça se goupille pas mal cette année, l’alternance soleil / pluie.

Avant, lorsque je n’avais pas de jardin – c’était il y a longtemps, mais aussi il n’y a pas si longtemps, lorsque j’étais obligée de me déplacer à telle heure pour aller travailler, je détestais la pluie…

Je l’accueille aujourd’hui pour ce qu’elle est : un don du ciel (^_^).

Ce soir, je vais devoir me déplacer parce que je vais manger des tapas avec une amie. Mais même s’il pleut, je m’en fous ! S’il pleut, j’attendrais quelques minutes que l’averse passe et au pire, je prendrais le tram (ce qui n’était pas possible pour aller au boulot puisque le tram ne va pas jusque là).

Je ne suis pas très inspirée en ce moment… la tête ailleurs… un béguin, des chansons et des beaux garçons l’occupent.la_pluie

la différence

Je rebondis (mais vite fait parce que je vais éteindre mon ordi dès que j’aurais écris ce petit message)  sur un commentaire de Cristophe à propos de mon article précédent.

Non Cristophe, je n’ai pas DES béguins mais un seul. Et la différence réside dans le fait que parmi tous les garçons que je trouve attirants (et y’en a pas qu’un seul), seul mon béguin – pour l’instant – m’attire sur un autre plan. Je le connais assez pour savoir que nous avons des valeurs communes… et par ailleurs (et c’est le plus important), il a quelque chose en lui que je n’ai pas et qui me donne très envie qu’on soit plus proche – un peu comme si j’espérais que pas contagion, je parviendrais à atteindre ça…

Et c’est sûrement con de penser ça… mais tant pis. Tous les garçons qui m’ont fait vraiment chavirer dans le passé (Lui et le Lui d’avant – respectivement, 12 ans et 8 ans et demi de vie commune) avaient un petit quelque chose en eux que je voulais toucher du doigt, pas la même chose, chacun un truc différent et dont je manquais.

Mon béguin actuel a un truc en lui que je ne croise pas souvent… et j’en veux (^_^).

des nouvelles des beaux garçons

nouvelles_beaux_garçons

Ce soir, c’est la fête de la musique, j’aurais pu donc tout aussi bien vous balancer une chanson. Et bien non !

Ce soir, c’est fête. J’ai des nouvelles d’un des gars du diner des beaux garçons, des nouvelles de celui que je trouvais le plus beau de tous. Et ben, vous savez quoi, je connais son statut marital ! Et il est…

… un peu de suspens

… encore un peu

marié avec deux enfants en bas âge, bien sûr !!!

On ne change pas une équipe qui gagne et putain purée de pois, à croire que j’ai un radar. Mesdames Messieurs, vous cherchez un homme marié ?

Engagez la marie, à tous les coups elle gagne.

Bref à part ça, mon béguin est passé cet après-midi. Il vient de partir : je ne vous raconte même pas la tension sexuelle qu’il y avait dans la cuisine.

Je crois que je vais attendre un peu avant de me faire à manger…