mon psy et le vélo

Cette nuit, j’ai rêvé de mon psy et y’avait une purée de pois de tension sexuelle… J’en suis ultra gênée parce que s’il y a bien quelque chose que je ne veux vraiment pas faire avec lui, c’est bien l’amour.

En plus, la situation était complètement conne, il me demandait si je voulais bien lui vendre mon fichier excel où j’ai listé toutes les pièces de mon vélo ainsi que leur prix respectif et mon matériel de voyage.

Alors moi, je lui disais comme ça que non, je n’allais pas lui vendre mais lui donner le fichier. Il en était tout émoustillé et puis là, il s’installe devant mon ordi. Du coup, je dois me mettre derrière lui pour utiliser la souris et retrouver le fichier dans l’ordi. Et c’est là que je suis troublée… Bon, dans mon rêve, il ne se passe rien de plus mais quand même, ça craint.

C’est vraiment n’importe quoi ! Comment je vais faire pour le regarder dans les yeux, moi, la prochaine fois que je vais le voir ?

Bref, ça m’a fait penser que cette liste d’équipements que j’emmène quand je voyage à vélo, il faut que je vous la donne (vu que je dois le faire depuis août, il serait temps).

Alors la voilà, avec mes commentaires puisqu’au fur et à mesure des voyages, la liste rétrécit (mais comme je prends toujours des trucs “au cas où”, elle est quand même longue).

PS : et la réponse à la question posée par l’image est : moi !

Partager cet article

8 réflexions sur « mon psy et le vélo »

  1. Merci pour la liste, il y a des choses que je ne pense jamais à prendre et je vais y penser désormais. Je vais déjà mesurer mon tour de poitrine…

    À Paris à vélo, tu conseilles de monter la tente où ?

    • Ta question tombe à pic puisque j’ai décidé de faire le trajet Nevers-Paris pour la première fois courant juin !
      J’hésite entre le Luxembourg (présence d’eau et cours de Taï chi gratuits le matin ; en plus, la nuit, c’est plutôt calme) et le dessous de la tour Eiffel (lorsque le mur anti attentat aura été érigé, évidemment).

      • Et bien non, pas encore. Mais cela ne saurait tarder, du coup ! J’ai une carte de l’île de France à vélo, histoire d’éviter les routes très très encombrées d’automobiles (elles le seront quand même sans doute un peu).

  2. Ça me donnerait presque envie d’apprendre à faire du vélo… mais j’ai passé l’âge de commencer avec des petites roues 🙁

    • Bigmama enfin… On n’a jamais passé l’âge d’apprendre à faire du vélo. Dans certaines villes, il existe d’ailleurs des cours pour les adultes. Et même si on habite un petit village, les ami.es sont aussi là pour ça 😉

Les commentaires sont fermés.