double wc, coloc et chauffard

oiseauxJe ne sais pas d’où vient cette façon d’appeler les chiottes (est-ce un double wc comme des doubles vasques ?) et je vous jure que je m’en tamponne grave.

Depuis trois semaines j’ai deux wc – un à l’intérieur pour le pipi (mais pas possible de mettre le papier) et un à l’extérieur pour le popot (des toilettes sèches). Mon proprio est sur le coup !! Depuis trois semaines donc, date de mon premier coup de fil, j’ai enfin eu le bonheur de voir arriver deux plombiers ce soir à 18h30. Ils voulaient passer une caméra pour voir où que c’est-y que le tuyau d’évacuation s’est effondré. Mais la caméra, elle passe pas. Ils reviennent demain pour démonter le chiotte (celui de l’intérieur – le canal historique du chiotte en somme) et le proprio m’en remettra un autre (mais quand ? mystère et boule de gomme).

Coloc ? (c’est dans le titre) – j’ai été amenée à devoir partager ma maison avec une autre personne dont je ne dirais rien ici (de toute façon, je n’avais même pas d’argent pour déménager, il fallait bien que je trouve une solution). La cohabitation se passe…

Chauffard ? Ben oui parce qu’un bonheur n’arrive jamais seul ! Jeudi dernier en rentrant de la fac à allure normale sur ma voie bus/vélo et au vert, j’ai été percutée par la gauche par un chauffard poursuivi par la police pour délit de fuite (il avait déjà renversé une personne dans la journée et ne s’était pas arrêté). Bilan : entorse très sérieuse au genou gauche, ligaments croisés sans doute déchirés (mais impossible de voir quoi que ce soit à l’échographie tellement il y a de liquide) et problème au ménisque. Je suis immobilisée pour plusieurs semaines et il va sûrement falloir que je me fasse opérer.

Je passe sous silence (mais peut-être pas finalement, on verra un autre jour) ce qui s’est passé aux urgences où j’ai été conduite par les pompiers.

A part ça, tout va bien, il fait beau, je ne peux pas jardiner, je ne peux plus me déplacer (même pas en bus – trop haut) et encore moins aller boire un coup en ville…

Bon allez, faut que je me remotive. “Si seulement nous avions le courage des oiseaux qui chantent, dans le vent glacé” (je ne vous pas l’affront de citer ma source (^_^)).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cet article

9 thoughts on “double wc, coloc et chauffard

  1. Safae

    Un message d’encouragement, parce qu’il n’y a rien de plus relou que de ne pas avoir de jambes fonctionnelles, et j’imagine encore moins en début de printemps. bises !

    Reply
  2. CANDY

    Plein de courage à toi, pour le genou d’abord, les wc ensuite et les coups pas à boire (ou pas) enfin! Ravie de te lire à nouveau, c’est comme l’émission favorite qu’on a hâte de retrouver chaque semaine… A quand de se rencontrer tous autant qu’on est?
    (des nouvelles de tes chats, ou la question est taboue?) Je t’embrasse

    Reply
  3. Sorcière

    Salut Marie, très contente de te lire à nouveau !
    Les chiottes c’est pas double WC mais double VC… comme water closets, bon d’accord tu t’en tamponnes mais il y a des choses qu’il faut savoir tout de même !
    Bon d’accord, le plus important c’est qu’elles fonctionnent ;-))
    Repos forcé alors, essaies d’en tirer le meilleur partit, y’a que ça à faire.
    Comment se passe la chasse aux trolls ?

    Reply
  4. cléo

    bon je recommence puisque mon message est parti avant que je termine !
    Je disais donc, y a qu’à prendre ton mal en patience… je sais de quoi je cause puisque je suis aussi immobilisée depuis plus d’1 mois : opération ménisque.
    Oui c’est dur d’être dépendante des autres pour circuler, regarder pousser l’herbe sans pouvoir l’arracher, etc.
    Courage, même les oiseaux ne chantent pas sous la pluie !

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      Oh, une jumelle de ménisque (^:^). Je te souhaite bien du courage à toi aussi. En ce qui me concerne, la patience n’est pas ma qualité principale (je dirais même que l’impatience fait partie de mes pires défauts). Alors voilà, c’est peut-être ça que je dois apprendre avec cette immobilisation forcée : patience, farniente, accepter l’aide des autres… Pas facile.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.