voilà, voilà

Photo by Elisa on Unsplash

Et bien voilà ! Il fallait bien que ça arrive : j’ai 50 ans.

Bizarrement, je suis très contente. Je dis “bizarrement” parce que beaucoup de personnes autour de moi m’ont parlé du coup de massue qu’elles ont reçu lorsqu’elles ont atteint cet âge canonique ou du coup de cafard qu’elles se tapent d’avance à l’idée même de devoir souffler 50 bougies.

Il faut dire que ça fait plusieurs mois que je me prépare et que le pire des traumas de la cinquantaine est derrière moi. J’ai enfin digéré (il reste quelques scories par ci par là) ma séparation d’avec le psychopathe, le fait de ne plus avoir de logement et celui de ne plus gagner ma vie.

Désormais, tout ça est archivé dans la case “trucs du passé qui ne méritent pas vraiment qu’on dépense du temps et de l’énergie à y penser”.

Je ne sais pas si j’en ai déjà parlé ici (je crois que oui) : il y a très longtemps, j’ai décidé de vivre 120 ans. Soyons réalistes : j’envisage d’être en pleine capacité de mes moyens physiques et psychologiques jusqu’à 100 ans (les 20 ans restants seront quasiment entièrement consacrés à des tests de drogues psychédéliques – tant qu’à finir grabataire autant le faire en couleurs).

Voici mon programme pour les 50 prochaines années :

  • voyager le plus possible
  • rire souvent
  • écrire
  • être proche de la nature
  • être entourée de personnes géniales
  • vivre avec des chats
  • écrire
  • rencontrer mon partenaire de vie (celui avec lequel je vais vieillir tranquillement)
  • essayer d’être la meilleure marie sans importance possible
  • créer des trucs
  • danser et chanter
  • écrire (oui, je sais)

Je compte sur vous pour me soutenir et me rappeler à l’ordre quand je me prendrai la tête avec des idiots et des idioties (parce que hein bon, parfois, on chasse le passé et il revient pointer ses crocs sanglants).

Je vous bise cinquante fois.

Partager cet article

2 réflexions sur « voilà, voilà »

    • Hi, hi, hi c’est une sacrée colle grammaticale ! Je dirais qu’il se rapporte à “marie sans importance”, que l’on peut considérer comme mon nom complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.