il paraît…

il parait

Il paraît que c’est dans les moments difficiles qu’on peut compter ses amis…

Je traverse un moment difficile (en même temps, point de panique, y’a pas mort d’homme) ; je compte mes ami(e)s.

Et c’est dingue mais je me rends compte que j’en ai plein !! Pas des faux hein – de ceux qui se barrent au moindre coup de vent – , mais des vrais, des gens qui m’apportent en plus de leurs messages d’encouragement, de vrais témoignages en dur de leur amitié.

Putain, ça me rend toute chose…

Il m’est tout à fait impossible de vous dire ici et aujourd’hui ce qui m’arrive mais si vous insistez, je peux tout vous raconter en privé. Il vous suffit de m’écrire un petit mail à cette adresse mariesansimportance(AT)yahoo.fr et je vous répondrai dès que je peux pour vous donner quelques explications.

 

Partager cet article

4 réflexions sur « il paraît… »

  1. Des amis qui se révèlent ou se confirment dans la tempête, c’est bon ça ! Tout n’est pas noir… Dans la tempête, souque ferme ! (Audrey et Cristophe)

    Piste Scrotum : Je suppose que c’est l’émotion qui te fait dire “putain” au lieu de “purée de pois”. (Cristophe)

    • @ Audrey et Cristophe : Merci pour vos encouragements, je ne suis pas une pro de la voile, mais j’y travaille.
      @ Cristophe : ben oui, l’émotion me rend vulgaire comme tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.