coup de mou : 0 – marie : 1

Me revoilà revenue des ténèbres. Purée de pois : je viens de vivre un sacré coup de déprime. J’avais tous les symptômes pourris de la grosse dépression : palpitations cardiaques (et des fourmis dans le bras gauche, en prime), mal au sternum (mon diaphragme était bloqué), le moral au plus bas, impossible d’arrêter les phrases qui tournaient en boucle dans ma tête, je ne dormais presque plus… Mais tout ça, sur 3 ou 4 jours seulement (rien à voir avec la vraie dépression). Non, juste un gros coup de mou.

J’en suis sortie comme j’y suis entrée, presque sans m’en rendre compte : j’avais rendez-vous avec deux copains pour des trucs liés à la VU (je ne sais pas si vous savez mais la Vélorution Universelle aura lieu les 5, 6, 7 et 8 juillet 2018 à Nevers – on a monté un petit groupe pour organiser tout ça mais vous en saurez plus dans les mois qui viennent) et puis avant, je suis passée boire un chocolat chaud chez un copain et une copine (en fait, ils n’avaient pas de chocolat, mais là n’est pas le propos). Quand on a fini notre mini-réunion et que je suis sortie, je me suis aperçue que, d’un coup, j’avais recommencé à respirer normalement et qu’en plus, pendant genre 2 heures, j’avais arrêté de ruminer.

Dingue ! Merci.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “coup de mou : 0 – marie : 1

  1. Cristophe

    Dans une entreprise, dans un ministère, dans l’éducation nationale, etc, on a souvent recours aux acronymes (et on s’y perd) ; les militants cyclistes font pareil et disent « VU ».

    Reply
    1. marie 2.0 Post author

      Merci Laetitia. J’ai déjà une sacrée pile de bouquins « à lire » mais je ne suis pas contre un bon conseil lecture.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.