comment j’ai écrit à mon béguin

ecrit_beguin

 

Bon, tout le monde a voté (y’a même une jeune fille qu’a voté sur Hello Coton).

Donc, je commencerai la gazette par la rubrique Coeur en vous contant comment j’ai entrepris de déclarer ma flamme à mon béguin (celui dont j’ai déjà parlé plusieurs fois).

Commençons par le début : il y a quelques semaines, je reçois par mail une invitation à une soirée déguisée se déroulant chez mon béguin (qui l’avait sans doute envoyé à tout son carnet d’adresses). Et là, ni une ni deux, je me suis immédiatement dit : tiens, je vais y aller avec Fasol (mon futur coloc’ qui ne s’appelle pas comme ça mais je préserve son anonymat en employant ce subtil pseudonyme).

Faut dire qu’avec Fasol, ça fait quelques semaines qu’on se voit tous les vendredis pour boire des coups et bouger nos corps d’athlètes au son délicat de la musique qui passe dans ce qui est désormais NOTRE bar (dont je tairais le nom par soucis d’anonymat itou). Et comme d’un fait exprès, cette soirée devait se dérouler un vendredi.

Le jour J,  costumes enfilés, nous partîmes donc gaiement à cette soirée (tout en passant nous en jeter un rapidos dans NOTRE bar). Autant vous dire qu’on a fait sensation : Fasol en gothique déglingé et moi-même grimée en Maîtresse Magda (avec la cravache et tout et tout).

Evidemment à la soirée, j’ai vu mon béguin (ce qui est plutôt logique vu qu’il m’avait invitée). On a papoté un p’tit moment de choses et d’autres et pis Fasol et moi (et un autre trublion rencontré sur place) on a décidé que la musique était un poil trop forte (^_^) et on décidé, sur cet entre-fait, de retourner dans NOTRE bar histoire de bouger nos corps blablabla blablabla.

Là, Fasol s’est mis à discuter ferme avec une beauté qui passait par là et moi j’ai vite pris une espèce de cafard. J’ai donc décidé de rentrer sans attendre mon coloc’ qui dormait à la maison (en sachant qu’il retrouverait son chemin ; de toute façon, c’est tout droit).

Arrivée à mon logis, seule, désespérée par tant de solitude et saoule ce qui explique la suite : je me suis installée à mon ordinateur et j’ai écrit un mail à mon béguin en lui disant en substance que j’avais envie de l’embrasser chaque fois que je le voyais et ce, depuis qu’on se connaissait (c’est-à-dire quelques années déjà).

Au moment où j’ai appuyé sur “Envoyer”, j’ai su que je faisais une connerie !!

Et pourtant, il m’a répondu…

Mais vous n’en saurez pas plus ! Et toc !!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cet article

18 thoughts on “comment j’ai écrit à mon béguin

  1. Sarah

    aaahh mais c’est encore pire que si tu nous avais rien dit… J’ai le droit de changer mon vote? Je veux “Coeur (qu’a répondu ton béguin)”! En tout cas, c’est bien joué ce suspense, on en oublierait presque la cravache 😉

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      C’est ce que je disais : toujours aussi exigeant !! Il faut apprendre la patience, petit chenapan (c’est Maîtresse Magda qui te parle, moi j’ai rien dit).

      Reply
  2. Cristophe

    Après enquête, je connais le fin mot de l’histoire. Il a répondu oui, mais lui aussi était saoul, et à son réveil il avait tout oublié, même le mot de passe de sa boîte à mails.

    Reply
  3. Cristophe

    À part ça je l’ai déjà dit mais, j’aime t’entendre ! Et cette fois on t’entend longtemps ; il y a bien un petit bafouillage un instant, mais je suppute que tu l’as fait exprès pour paraître moins parfaite et, du coup, pluss humaine.

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      Je suis découverte !! Et oui, je suis parfaite (c’est même pour ça que j’ai pas de mec : ils z’ont peur de ma perfection !!!)

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.