retour du calme

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bon ayé, j’ai dépassé mon petit craquage de mardi. En réfléchissant 5 min (bon OK, un peu plus de 5 minutes), j’ai reposé quelques bases :

1. Tu aimes bien ce mec, OK !! Mais attends petite, ça fait 1 mois que tu le connais. Tu ne sais pas grand chose de lui et lui pas grand chose de toi (vous noterez ma tendance à me parler à moi-même).

2. Qu’est-ce que tu aimes exactement ? Sa peau, son odeur, ses yeux, la façon dont il me touche, ce qu’on fait dans un lit (et ailleurs) tous les deux…

3. Mais lui, ce qu’il est, sa personnalité, ses amis, sa famille, tu les aimes ? Ben non, je ne les connais pas.

4. Tu le trouves hyper intelligent, hyper cultivé, hyper intéressant, il a découvert le vaccin contre le SIDA ou bien ? Ben non.

5. Tu l’admires ? Ben non, pas spécialement.

6. Tu veux passer le reste de ta vie avec lui, lui faire une chiée de gosses et te marier par dessus le marché ? Ah ben non.

7. Bon alors qu’est-ce que tu nous fais chier ? Tout ça, parce que c’est la fête du slip quand tu le vois ? N’importe quoi ma pauv’ fille.

Bon d’accord, j’ai compris.

Le calme est revenu en moi. Je crois que je commence à m’aimer assez pour apprendre à ne plus m’en faire.

Quand est-ce qu’on se reverra ? Je ne sais pas. Ça arrivera quand ça arrivera. En vrai, je crois que je m’en fous.

 

PS : Oh et puis, rien à voir, j’ai pris rendez-vous pour mon troisième tatouage. Un tout petit cette fois-ci. J’ai hâte d’être à mardi prochain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 thoughts on “retour du calme

  1. Childhood-is-better

    Le calme après la tempête… :) Sympa ta petite analyse et super pratique pour garder les pieds sur Terre ! Je me suis reconnue dans ton dernier article mais c’est chouette aussi de voir qu’on est capable de prendre du recul de temps en temps. Il paraît qu’il faut profiter du moment présent et éviter de se projeter… Enfin il paraît ;) Tu as l’air bien partie en tout cas. A bientôt !

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      J’avoue que je suis passée par une période de doute. Je me sentais totalement perdue. En fait, je crois que j’ai trop écouté les personnes qui me veulent du bien. Et du coup, j’ai agi, non pas en fonction de ce que je suis vraiment mais en fonction de l’image que mes amis ont (et veulent garder) de moi.
      Je me suis perdue dans leurs yeux. J’ai agi précipitamment et j’ai du faire marche arrière. J’en dirai plus, plus tard.

      Au fait, j’aime beaucoup ce que tu écris.

      Reply
  2. Cristophe

    Si je rencontre un tatouage, j’évite de poser mes lèvres dessus, c’est comme si j’avais peur d’en avoir des traces sur les lèvres (alors que je sais bien que ce n’est pas possible). Les tatouages, je n’ai rien contre, chacun fait ce qu’il veut blablabla… mais ils n’ont point du tout un pouvoir érotique sur moi, c’est le moins qu’on puisse dire.

    Bon je vais réécouter ton billet, peut-être que je vais commenter sur l’essentiel…

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      Je ne vois pas le rapport entre le tatouage et l’érotisme !!!!??? En ce qui me concerne, chacun de mes tatouages n’a pas fonction de décorer mon corps (comme un bijou) mais plutôt de graver en moi des choses que je ne veux pas oublier. Le dernier n’échappe pas à la règle et la dimension symbolique qu’il revêt pour moi va bien au delà des quelques coups de pédales que j’ai donnés cet été.

      Reply
  3. Cristophe

    3. À vous voir, et autres contacts, assez souvent, tu dois quand même avoir une petite idée de sa personnalité. Par exemple, est-il plutôt du genre pressé ou plutôt du genre à prendre les choses tranquillement ou une nuance entre les deux ?

    5. Admirer quelqu’un(e) me semble un bien grand mot. Avoir beaucoup d’estime je comprends, mais aller jusqu’à admirer, je ne saisis pas bien.

    6. Vouloir passer le reste de sa vie avec une personne, pas un truc que je ressens non plus. Je ne le ressens pas en ce moment alors que je suis amoureux comme jamais avant. Nous aimer le pluss longtemps possible oui évidemment. Le reste de la vie ? Bah nous verrons bien… Tout est possible.

    En vrai, je ne crois pas que tu t’en fous.

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      J’ai admiré et j’admire encore un certain nombre de personnes que j’ai pu côtoyer de près.

      Et lorsque j’ai écrit ce billet, je m’en foutais bel et bien parce que je savais qu’on allait se revoir (il me manquait juste la date (^_^)).

      Reply
  4. Bleck

    Ah j’aime l’idée de vieillir avec la femme que j’aime… (je réponds autant à Cristophe qu’à Mairie là…) j’admire j’envie les quelques couples d’anciens encore amoureux et il y en a !! C’est possible , je le sais.

    Jusqu’à maintenant nous ça va, je rêve de continuer tel que nous sommes en tant que couple et en tant qu’individus. Je vous souhaite de vivre bien comme vous le souhaitez simplement en solo, en couple mais bien.

    Eric

    Reply
    1. marie sans importance Post author

      Merci Bleck. J’aime l’idée des gens qui ont choisi de vieillir ensemble. J’espère que je partagerai de nouveau ce vœu avec quelqu’un.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.