ça s’en va et ça revient

ça s’en va et ça revient

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de ma vie sexuelle et amoureuse. Bon ! Autant le dire tout net, avec zou, on se voit en pointillés très très espacés. Au début, je voulais le voir plus souvent mais ce môssieur est très occupé.

Du coup, j’en ai pris mon parti et me voilà donc de retour dans ma vie de célibataire – presque endurcie.

Vendredi, je suis allée à une grosse fête au Garage Moderne, j’ai dansé comme une folle et croisé deux ou trois jeunes hommes très agréables à regarder et il m’est venu des envies…

En fait, zou m’a fait pas mal de bien finalement. Il m’a aidé à entrouvrir une porte que j’avais refermée depuis longtemps – sexuellement parlant. Petit retour en arrière, j’ai 14 ou 15 ans. Je couche à peu près avec tous les gars qui me plaisent, et parfois à plusieurs en même temps. J’aime qu’on me regarde, je me donne assez facilement en spectacle. On est une bande de jeunes, on découvre la sexualité, on aime ça. A notre époque, on ne parle pas encore du SIDA, juste des bébés mais pour éviter les bébés, on a la pilule. Ce n’est pas glauque, ça ne ressemble pas à de grosses partouzes toutes pourries entre vieux blasés de tout. On est jeunes, on est beaux, on en profite.

Je sais que certain(e)s d’entre vous seront sans doute choqué(e)s et rétrospectivement, je le suis aussi parce que 14 ou 15 ans, c’est jeune, très jeune même. Mais bon, je ne vais pas refaire l’histoire, j’ai eu l’adolescence que j’ai eu, point barre.

Après ces quelques années (jusqu’à 16 ans environ), je suis rentrée dans les ordres (comprendre = j’ai rencontré mon premier Lui) et tout ou presque s’est arrêté. Sexuellement, c’était le néant total, je n’aimais même plus faire l’amour… J’avais fini par croire que j’étais devenue frigide mais non en fait, la suite a démenti cette stupide idée – et entre parenthèses : j’ai arrêté de danser et pris 12 bons kilos artistiquement disposés sur mes hanches. J’étais triste et moche mais je l’aimais. J’étais conne aussi.

Rupture, et après quelques mecs sans importance (faudrait quand même qu’un jour je vous parle de Simplet), rencontre avec le deuxième Lui. Avec celui là, pas de problème d’orgasme avorté. Tout roulait, on était très en phase. Je croyais que j’avais atteint le summum de ma maturité sexuelle même si je savais bien que quelque chose me manquait. En fait, Lui n°2 me respectait beaucoup et cela l’empêchait de m’accompagner dans des secteurs de la sexualité que je voulais explorer à nouveau (ben oui, parce que depuis mes 16 ans, ça commençait à faire un bail).

Zou m’a donné ça… Et je lui ai donné aussi quelque chose… Mais zou est un môssieur très occupé ! Alors, je vais aller voir d’autres môssieurs et des jeunes aussi parce qu’il n’y a pas qu’un seul poisson dans la mer…

Il est grand temps que je m’occupe de nouveau sérieusement de ma vie sexuelle !

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “ça s’en va et ça revient

  1. Cristophe

    -1- Quand on est jeune, on peut trouver glauques les vieux sans se rendre compte qu’on est soi-même glauque. Ceci est une réflexion générale, je ne veux pas dire que toi tu as été glauque, peut-être que tu l’as été, peut-être que non, je n’en sais rien.

    Aujourd’hui, tu as l’âge des personnes que tu trouvais « glauques ». d:-)

    -2- Quand j’entends « Mais zou est un môssieur très occupé ! Alors, je vais aller voir d’autres môssieurs », je me demande si tu ne vas pas agir pluss par dépit (parce que tu ne vois pas zou autant que tu le voulais) que par réelle envie, une envie chevillée au corps de voir d’autres môssieurs.
    Quand j’entends « Il est grand temps que je m’occupe de nouveau sérieusement de ma vie sexuelle ! », même si ça peut être dit avec un certain second degré, je me demande si ce n’est pas pluss le résultat d’une réflexion intellectuelle qu’un réel désir ; il y a des moments où on se dit « Tiens ça serait bien si je faisais ça », et oui ça pourrait être bien, mais au fond de soi on n’en a pas une folle envie…

    Y aurait-il là une façon de se noyer dans le sexe (comme d’autres se noient dans l’alcool) ?

    -3- « des jeunes aussi » : cette précision a t-elle vraiment de l’importance ? Pour moi, peu importe que les amants soient jeunes ou vieux (je suppose que tu ne vas pas prendre des bébés…). Verrais-tu ça comme une audace de voir des jeunes ?

    Reply
    1. Audrey

      Ca m’étonne pas de Cristophe toutes ses questions !
      J’ai commencé au même âge mais avec un seul mec et après un autre. Pas en même temps ! C’est vrai que c’est jeune mais on se rend pas bien compte de ce qu’on fait…

      Reply
      1. Cristophe

        En fait, Marie a continué à jouer au docteur, sauf que les examens se sont faits pluss poussés, et le cabinet médical a été remplacé par la salle commune d’un hôpital.

      2. Cristophe

        Crotte ! Mon commentaire était une suite au commentaire d’Audrey, j’ai bien cliqué sur « Répondre » juste après son commentaire… Son commentaire a disparu !

      3. marie sans importance Post author

        Ben non, il a pas disparu. C’est juste que vu que c’était la première fois qu’elle commentait « en son nom », fallait que j’approuve son commentaire…

      4. marie sans importance Post author

        Infirmière, maîtresse, femme au foyer qui a un problème de fuite d’eau… bref, j’ai continué à jouer à tous ces jeux là, c’est vrai (^_^).

      5. marie sans importance Post author

        C’est vrai qu’à l’époque je n’imaginais pas du tout l’effet que je pouvais faire sur des gars qui n’avaient pas du tout mon âge. Une vraie ingénue…
        Parfois, je me dis que j’ai bien eu de la chance de ne pas croiser un malade, à cette époque (faut dire que – malheureusement – j’en avais croisé un lorsque j’étais beaucoup plus jeune).

    2. marie sans importance Post author

      1. Etre des « vieux blasés de tout » n’a rien à voir avec l’âge réel des gens – enfin, dans ma tête en tout cas.
      2. Point de dépit, bien au contraire. J’ai toujours eu envie d’avoir une vie sexuelle foisonnante – d’ailleurs mes différents partenaires ont eu à se plaindre de ce trop plein d’allant…
      3. ouaich, je comprends… mais disons que j’aime bien les gars en forme et qu’on les trouve pluss souvent chez les pluss jeunes (une question de période réfractaire qui évolue avec l’âge, paraît-il)

      Reply
  2. Cécile

    Comme il est question de sexe, j’arrive.
    Non il n’y a pas qu’un poisson dans la mer c’est certain, et rendons donc grâce à Zou (rigolo, quelqu’un est arrivé chez moi avec une requête sur « zou » aussi) qui a fait péter un mur et te permets de renouer gaiement avec le sexe.
    Pour ce qui est du glauque, non, je trouve pas.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.