bilan 2015 sans son

uterusCelles et ceux qui me suiv(ai)ent – on ne sait jamais, peut-être en reste-t-il – se sont aperçu.es que ce blog est totalement déserté !
Pourquoi ?
Parce que mon ex le lit et que ça me gonfle qu’il sache ce qui se passe dans ma vie vu qu’il s’en sert pour alimenter ses angoisses et m’embêter ensuite malgré le fait que je lui ai dit et écrit plusieurs fois que je ne souhaitais plus avoir aucun rapport avec lui. Voilà, c’est dit une bonne fois pour toutes.

Donc si tu me lis, arrête, j’en ai plein le dos ! Je ne te veux aucun mal mais laisse moi tranquille et concentre toi sur ta vie et tes projets.

Bilan 2015, donc !

– J’ai déménagé en Bourgogne, dans ma région d’origine et plus précisément à Nevers. Après des débuts très difficiles (les 6 premiers mois ont été un vrai calvaire) sur le plan des relations sociales (le désert), j’ai rencontré de nombreuses personnes et ai reformé un tissu amical assez chouette composé de personnes très différentes avec qui je partage des moments sympas et enrichissants.
– J’ai fait un voyage en Amérique du Sud et un (en vélo) avec mon chéri de Nevers à Faux-la-Montagne.
– J’ai un nouveau très beau vélo, j’ai aussi une serre depuis Noël.
– Mes amours vont bien – avec des hauts et des bas. Depuis deux mois mon chéri habite 3/4 du temps avec moi, ici. J’ai rencontré ses parents. Il a rencontré ma (fausse) famille.
– J’ai créé mon entreprise depuis le 15 juin 2015 : je suis formatrice indépendante et petite main pour les chercheurs. Je ne gagne pas encore ma vie avec ça mais j’ai quand même réussi à travailler un tout petit peu.
– J’ai rencontré un autre Alexis (le premier était bordelais) guitariste avec qui il m’arrive de chanter de temps en temps.
– J’ai dorénavant les cheveux courts et gris – en fait, j’ai des mèches blanches – ce qui me pose depuis quelques temps des problèmes d’image et d’estime de moi-même. Je ne suis pas très bien dans ma peau, me trouvant moche et vieille (ce qui est nouveau) mais j’ai bien l’intention de me soigner.
– J’ai beaucoup maigri : début décembre, je ne pesais plus que 49 kg mais j’ai repris 3 kg depuis ! Je n’ai plus rien à me mettre –  je flotte dans toutes mes fringues. C’est moche.
– Ma Noiraude est morte.
– Je me suis remise à la rédaction de mon bouquin. Je fais de nouveau du Taï chi chuan, je vais à la piscine 3 fois par semaine. J’ai re-arrêté le sucre (en dehors des fruits et de ce qui en contient naturellement). J’ai perdu aux prud’hommes par forfait.

Et les nouvelles fraîches d’aujourd’hui :
– Ayé, j’ai mon numéro ADELI me permettant d’exercer comme psychologue.
– J’ai les résultats de mon IRM de la semaine dernière : j’ai une adénomyose. Autant vous dire que ça me fait une belle jambe (la droite parce la gauche, vous savez !).

Sans le son ?

Voili, voilou comme dirait Jean quand il veut mettre fin à une conversation téléphonique. La prochaine fois, y’aura du son !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 thoughts on “bilan 2015 sans son

  1. Audrey et Cristophe

    Maintenant que tu es psychologue je n’ose plus commenter : pas envie que tu analyses ce que je pourrais écrire ici.
    Quand même il me faut dire : depuis le début de l’année il y a une vieille rengaine qui est revenue, dans l’une des variantes de cette rengaine on entend « bonne santé », je souhaite que l’une de ces « bonne santé » lancées en l’air retombe sur toi. (Cristophe)

    Nous sommes étonnés pour la Bourgogne, nous te croyions encore en Normandie. Question indiscrète : qu’est-ce qui t’a fait déménager ? Encore plus indiscret : perte de poids, cheveux courts, nous pensons à une maladie… Espérons que ce ne soit pas ça. (Audrey et Cristophe)

    Reply
    1. marie 2.0 Post author

      Alors non, non et non :-)
      Non, je ne suis pas malade ! Je peux vous rassurer : mon corps va à peu près bien à part peut-être cette adénomyose sans gravité.
      Et non, je n’ai jamais déménagé en Bretagne ; c’était une feinte de loup pour tromper l’ennemi ;-) A l’époque, je vous avais d’ailleurs envoyé une petite carte par la poste pour vous expliquer tout ça mais apparemment, je me suis trompée d’adresse (crotte de bique).
      Et en fait, je suis psychologue depuis janvier 2000 (16 ans, ça passe vite !) – le truc, c’est que je n’ai jamais eu besoin de demander mon numéro ADELI. Alors Cristophe, tu sais, ça fait un bail que j’analyse tout ce que tu écris (ah si seulement !!).
      Je vous embrasse fort tous les deux.

      PS. et pis si vous m’envoyez votre adresse en privé, ce sera pour moi un vrai plaisir de vous écrire

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.